Gucci VS Jonak et Topshop : Les loafers !

Au même titre que le tailleur, je n’imaginais pas vous parler un jour de mon (nouvel) intérêt pour les mocassins, ici renommées loafers.
Gucci est parvenu à revisiter le modèle qui s’apparente aujourd’hui à l’indispensable du shoesing de la modeuse. Sans surprise, les grandes enseignes ont emboité le pas avec les déclinaisons petit budget, Jonak et Topshop dans le lot.
Ni boots ni baskets, l’envie d’intégrer un nouveau modèle de chaussures à ma « collection » me démange. La folie Gucci est loin d’être innocente au phénomène puisque c’est après les avoir fait défiler sur les podiums et enfiler aux pieds des modèles et des fashionistas que son modèle de mocassins, avec ou sans fourrure (tout un concept) est devenu un must. L’alternative boyish à la ballerine et à l’escarpin, deux modèles classiques et féminins, l’alternative classy et plus légères aux derbies, le modèle british par excellence. Une paire de chaussures en cuir noir fins surmontée d’une boucle dorée. Rien de plus.
Et comme pour tout modèle luxe devenu un must-have, les ersatz n’ont pas tardé à pointer le bout de leur nez :
gucci-loafers-ersatz-jonak-topshop
Basique et sans chichi chez Jonak : le modèle Amie à 95€
Coloré ou imprimé chez Topshop : ici le modèle Lucy à 40€

Leave a Reply