Après

N’en déplaise à la Brigitte Bardot de 1956 ci-dessus, pas de Festival de Cannes cette année, pas de MET Gala. Certains défilés sont oubliés, la mode la mode la mode… n’a d’autre option que de se réinventer, sans cesse. Des campagnes photographiées à la maison aux présentations digitales, on découvre les élans des maisons, décidés à rester présentes et à participer, pour la plupart, au soutien (filigrane commercial souvent présent). Alors à quoi ressemblera le monde mode de demain ?
Nouvelles ère de création et de consommation ou effervescence d’une super-présence avec démultiplication des « expériences virtuelles » ?

4 Comments

  1. Réré

    14 mai 2020 at 8 h 55 min

    Casse tête chinois …….tiens tiens encore les chinois 🙁
    Mais que Brigitte Bardot était belle !!!!!!

      1. Réré

        15 mai 2020 at 19 h 58 min

        Parfaite et sans chirurgie ! Est ce qu’on trouve encore des beautés naturelles ?

        1. Percy

          16 mai 2020 at 15 h 00 min

          Oh oui 😉 Angela Molina, Charlotte Rampling…

Leave a Reply